Skip to content

Lignes B et C

Le plan des nouvelles lignes de bus B et C

La ligne B

 

Sur environ 12 kilomètres, elle reliera :

  • Aulnat
  • Clermont-Ferrand
  • Chamalières
  • Royat (les Thermes, Royatonic)

en passant par :

  • la halte ferroviaire d’Aulnat
  • l’aéroport international de Clermont-Ferrand
  • le Brézet
  • la gare SNCF de Clermont-Ferrand
  • le centre de Clermont-Ferrand.

La ligne C

 

Sur environ 17 kilomètres, elle reliera :

  • Durtol
  • Clermont-Ferrand
  • Aubière
  • Cournon-d’Auvergne

en passant par :

  • le centre de Clermont-Ferrand
  • la Pardieu
  • le Zénith et la Grande Halle d’Auvergne
  • les abords de la gare SNCF de Cournon-d’Auvergne.

La colonne vertébrale du réseau

Pourquoi les lignes B et C ?

 

Les lignes de bus B et C sont les plus importantes en termes de fréquentation (après la ligne A du tramway). Elles structureront l’ensemble du réseau et desserviront :

  • le quart des habitants de la métropole
  • la moitié des emplois
  • le tiers des étudiants.

L’offre de transport vers l’est et le sud métropolitain sera également renforcée, ainsi que les liaisons directes vers les gares et l’aéroport.

 

La création de ces nouvelles lignes est aussi l’occasion d’aménager de nouvelles pistes cyclables, des voies vertes, de réaménager des places et des carrefours, de favoriser une cohabitation plus harmonieuse entre les différents modes de déplacement.

 

InspiRe va faire bouger les lignes !

De nouveaux bus qui passent à la vitesse supérieure 

Vitesse, régularité, confort : bienvenue à bord !

 

Les lignes B et C seront des lignes de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS).

Ce qui signifie :

Plus de rapidité et de régularité 

Ces bus spécifiques circulent sur des voies réservées (en site propre), ils ne sont donc pas mêlés au trafic urbain et ont la priorité aux feux et aux intersections. Un avantage de taille en termes de rapidité : 20 km/h en moyenne, soit autant qu’une voiture ou qu’un tramway en ville !

De 5 h à 1 h du matin, les usagers pourront compter sur un bus toutes les 6 minutes en moyenne aux heures de pointe.

Sans compter qu’avec une circulation plus apaisée au centre-ville, ils seront encore plus fiables et performants. Dans cet objectif, la création d’une « Zone à trafic limité » (où la circulation des voitures est restreinte), est à l’étude dans le centre-ville clermontois.

Plus de confort et d’accessibilité

Silencieux et modernes, les bus BHNS sont conçus pour le confort de tous les passagers. Ils sont aussi plus accessibles aux personnes à mobilité réduite (larges portes, accès de plain-pied depuis les quais).

Plus de services de qualité

Informations en temps réel, achat de billets facilité par CB et sans contact : les stations des lignes B et C seront tournées vers le service aux usagers sur le modèle des stations de la ligne A du tramway.

Le consortium Hess-Hitachi choisi pour déployer la nouvelle flotte de bus entièrement électriques

 

​A l’été 2022, à l’issue d’une procédure de mise en concurrence, le SMTC-AC a choisi le consortium Hess / Hitachi pour déployer un nouveau système de transport entièrement électriques. Le choix repose sur une double approche : une offre sûre et reconnue et un confort pour les usagers et les conducteurs.​La technologie déployée par Hess et Hitachi est déjà en service à Nantes (Loire-Atlantique), Genève (Suisse) et Brisbane (Australie).

Plusieurs stations de charge (TechniCentre bus, terminus, certaines stations) jalonneront l’itinéraire des bus et permettront des recharges « flash ». Les batteries ont été sélectionnées pour assurer le maximum de puissance afin de maintenir une bonne vitesse commerciale tout au long du parcours.

Les images des bus seront présentées fin 2022, lorsque le design extérieur et intérieur sera défini.

Zoom sur… le Technicentre bus

Les bus des nouvelles lignes B et C sont des véhicules à énergie propre, un atout supplémentaire pour réduire notre empreinte carbone et atteindre notre objectif de 0 % émission sur le territoire métropolitain à horizon 2035. Le projet va encore plus loin avec la création d’un centre d’exploitation et de maintenance (appelé communément dépôt), le Technicentre Bus.

 

Bâtiment durable, à la pointe de la technologie, il permettra d’accueillir les bus du futur réseau ainsi que le nouveau siège de la T2C. D’une capacité d’environ 190 véhicules bio-GNV, électriques et hydrogène, il comportera :

  • un champ photovoltaïque : 50 % des besoins des lignes B et C en énergie verte seront couverts ;
  • une unité de stockage de l’énergie : pour les besoins à la demande ;
  • un outil intelligent de gestion de l’énergie : pour alimenter le dépôt, recharger les bus et injecter de l’énergie sur le réseau électrique public. Objectif : 100 % d’énergie verte locale.
Image3
Image2
Vos questions sur le projet Vos questions sur le projet Vos questions sur le projet