Skip to content
GROS PLAN SUR « LES ALLEES DU CARDO »
Découvrez l’essentiel du projet
21 Janvier 2022

Lors d’une conférence de presse le 18 janvier, les élus de la Métropole et du SMTC-AC ont dévoilé les lauréats et le nom du projet retenu pour la requalification du quartier Renoux-Joffre-Ballainvilliers-Vercingétorix : « Les Allées du cardo ». Le point sur les principaux aménagements envisagés.

Lauréat du concours lancé en février 2021, le projet « les Allées du Cardo » propose de réinventer les espaces publics du quartier, de les rendre plus agréables à vivre et plus durables. Les aménagements qu’il propose, appelés à évoluer, illustrent pleinement la transformation urbaine portée par InspiRe. Cap sur la ville de demain, à horizon 2025 !

Pourquoi le nom « cardo » ?

Nom emblématique, il désigne l’ancien axe nord-sud de la cité antique.

Le retour de la nature en ville

 

Des arbres aux essences variées seront plantés, de nombreux massifs de plantes vivaces aménagés, qui viendront embellir le cœur de ville, lui apporter ombre et fraîcheur.

 

Organisée pour composer un jardin « à lanières », la végétation offrira aux habitants un cadre apaisant et plein d’agrément.

 

Ces espaces verdoyants permettront également de recréer du lien et une continuité entre le jardin Lecoq, les sites culturels et le centre historique.

*Ces visuels sont non-contractuels. Le projet « Les Allées du cardo » est évolutif, sera retravaillé avec l’équipe InspiRe et affiné dans le temps.

L’eau source de bienfaits

L’eau sera intégrée dans le projet, avec l’aménagement de nombreuses fontaines en pierre de lave.

  • Une fontaine « moussue » sur la placette Ballainvilliers

 

  • Une pierre de brume face au futur F.R.A.C.

 

  • Des eaux « bondissantes » devant le musée Bargoin

 

  • Des bains d’oiseaux le long du jardin Lecoq

 

  • Des fontaines à boire à l’entrée du jardin

 

  • La fontaine existante de l’obélisque, conservée et rénovée.

Cette source de fraîcheur sera un atout en termes d’adaptation au changement climatique. Elle permettra de réduire les îlots de chaleur en ville, en garantissant le bien-être des citadins même en cas de fortes températures. Grâce aux nombreux espaces verts, les eaux pluviales s’infiltreront aussi plus facilement dans les sols, ce qui évitera l’engorgement des réseaux d’assainissement.

Les modes de déplacements « doux » privilégiés

La place accordée aux voitures sera réduite. La circulation de transit sera limitée, compensée par un nouveau plan de circulation dans le centre-ville. L’accès au quartier des résidents sera maintenu, et des places de stationnements réservées aux livraisons et aux personnes à mobilité réduite.

 

A la clé, des espaces publics apaisés, sans pollution sonore.

 

Les piétons, cyclistes et usagers des transports en commun pourront bénéficier d’un environnement sécurisé et confortable. Les trottoirs seront élargis, plus agréables pour circuler à pied, se promener. Les accès aux parvis des bâtiments publics seront facilités. Des arceaux à vélos seront installés.

Les lauréats du projet

Il s’agit du Groupement constitué des bureaux d’étude : in Situ – Paysages et Urbanisme • Avec – Architecte du Patrimoine • Alto Step – H.Q.E., V.R.D. & Économiste • L.E.A. – Concepteurs Lumière • O.G.I. – Fontainier • Yan Olivarès Architecture – Design urbain & Communication.

 

Le projet est placé sous la direction d’Emmanuel Jalbert, paysagiste, président directeur général d’In Situ et Grand prix national du paysage 2018, qui a réalisé notamment l’aménagement des berges du Rhône à Lyon.

 

Il a notamment à son actif, l’aménagement des berges du Rhône à Lyon (69), la grande promenade fluviale à Rouen (76), la nouvelle place de la République à Limoges (87) ou la création du jardin Rosa Luxemburg à Paris (75).

 

Ses distinctions :

• European Garden Award 2019 pour le
Fort Saint-Jean à Lyon
• Grand Prix National du Paysage 2018
(La promenade fluviale des quais bas,
Rouen)
• Victoires du Paysages 2018: Grand Prix
du Jury et Prix du Public
• Victoires du Paysage 2016 (Jardin Rosa
Luxemburg)
• Victoires du Paysage 2014 (Mâcon
Marbé)
• Grand Prix du CAUE du Rhône pour
la Place Lazare Goujon à Villeurbanne

• Victoires du Paysage 2012 – Mention spéciale pour les berges du Rhône à Lyon
• European Garden Award 2012 pour les berges du Rhône à Lyon
• Mention spéciale trophée de l’aménagement urbain 2008 pour les berges du Rhône à Lyon
• Trophée de l’aménagement urbain 2003 pour la place du 8 mai 45 à Lyon
• Prix des entrées de ville 2004 pour le projet de la Savane à Fort de France
• Trophée du paysage 1997 pour l’aménagement de la cité Pélisson à Villeurbanne

« Un projet structurant, évolutif, à l’ombre des arbres fait d’un sol simple ponctué de balises de lave et du son de l’eau. »

– Emmanuel JALBERT.

 

Réalisation des travaux : 2024-2025

Chiffres clés

» Retour à toutes les actualités

Vos questions sur le projet Vos questions sur le projet Vos questions sur le projet