Skip to content
ANGERS VOIT LA VILLE EN VERT
Découvrez pourquoi la cité angevine a été sacrée 1ère Ville Verte de France.
13 Août 2021

Cité historique en plein cœur des Pays de Loire, Angers fait de la nature sa priorité et sa « spécialité » depuis plusieurs années. Une ambition forte en faveur de la qualité de vie qui implique les habitants.

 

Ce n’est pas un hasard : classée dans le trio de tête des villes de plus de 20 000 habitants où l’on vit le mieux en 2021, Angers est aussi la Ville la plus verte de France(1). Tout Angevin habite à moins de 500 mètres d’un espace vert !

La nature partout, sous toutes ses formes

Angers totalise le plus grand nombre de mètres carrés d’espaces verts, mais fait aussi la part belle à la nature dans sa diversité. Il y en a pour tous les goûts entre des parcs très classiques « à la Française », des espaces naturels et animaliers, des promenades fleuries, des jardins des plantes !  Certaines avenues ont même été entièrement revégétalisées. Habitants et visiteurs peuvent admirer les espèces saisonnières exposées place du Ralliement au centre-ville, et profiter de Terra Botanica, premier parc à thème d’Europe consacré à l’univers du végétal.

Un entretien 100% naturel

À Angers, zéro produit phytosanitaire, pas d’engin horticole motorisé. Les espaces verts, malgré leur densité (100m2 par habitant !), sont entretenus exclusivement avec des techniques écologiques, un des critères pour être une Ville Verte(2). Pour la tonte de l’herbe, rien de tel que l’éco-pâturage avec vaches, moutons ou baudets.

Des habitants jardiniers

La Ville innove et implique les citoyens. Elle leur propose de cultiver eux-mêmes un espace végétalisé avec les conseils des services municipaux et d’adhérer à la charte de « l’habitant jardinier ». Toutes sortes de formules existent :

 

  • des mini-jardins (petits espaces exploités sur les trottoirs, devant les maisons ou les résidences)
  • des jardins familiaux (parcelles individuelles où l’on expérimente l’agriculture urbaine)
  • des jardins partagés (en pied d’immeubles dans les quartiers)
  • des vergers en libre cueillette…

Au programme : embellir la ville, préserver la biodiversité et cultiver la convivialité !

Un pôle de recherche mondial en faveur de l’environnement

Les idées n’en ont pas fini de germer à Angers. Siège de l’Office Communautaire des Variétés Végétales (OCVV), la ville est pilote en matière d’enseignement et de recherche sur les végétaux et l’environnement. Elle abrite notamment Végépolys Valley, premier pôle de compétitivité horticole européen et a lancé la plateforme Plantes&Cité pour développer des innovations dans les domaines de l’agronomie, de l’urbanisme, des paysages et de la biodiversité.

 

(1) Classée  première aux palmarès 2014, 2017 et 2020 établis par l’Union nationale des entreprises du paysage (UNEP). Angers a reçu également le prix « Fleur d’Or » attribué par le Comité national des villes et villages fleuris (CNVVF) en 2017.

(2) Autres critères parmi les 25 indicateurs pris en compte : la surface dédiée aux espaces verts, l’investissement en faveur de la végétalisation, la protection de la biodiversité, les actions pédagogiques autour du végétal.

Chiffres clés

 

154 508 habitants (population municipale – chiffres 2020)

100 m2 d’espaces verts par habitant (contre 48 m2 pour la moyenne nationale)

34 parcs, squares et jardins, 5 000 ha d’espaces naturels remarquables, un patrimoine paysager qui représente + de14% de la surface urbaine totale

110 000 arbres, 300 000 plantes produites chaque année dans les serres municipales

450 mini-jardins, 1000 parcelles de jardins familiaux, 17 jardins partagés

67€ du budget communal par habitant et par an (44% de + que la moyenne nationale)

11 organismes dans la filière du végétal, + de 100 formations, 55 laboratoires de recherche.

» Retour à toutes les actualités