Skip to content
L’insertion dans l’espace public

Le projet InspiRe prévoit que l’occupation de l’espace public soit hiérarchisée. La priorité sera donnée aux modes de déplacements doux, au transport en commun et à la végétation tandis que la circulation automobile et le stationnement seront réduits. Qu’en pensez-vous ?

82 contributions 156

Débat terminé.
jean marc
user avatar
10 février 2021 -01h33
L’insertion dans l’espace public de ces lignes dites propres doit aussi tenir comptes des commerces et services tant utiles et appréciés des riverains. Il ne faut pas les asphyxier, les faire disparaître et faire avaler leur activités par les centres commerciaux ( ZA et ZI Aubieres Cournon) ce qui par ailleurs légitimerait à tort les déplacements par ces lignes que l’on pourrait considérer comme invasives. Pour cela il faut protéger leur accès en créant des zones arrêt minutes. il ne faut pas oublier les zones de livraisons prévues pour des camions, des camionnettes . Rappelons que la politique de la ville de Clermont Ferrand s’est engager a dynamiser les commerces et magasins de centre-ville ,donc ils doivent être accompagnés et ne doivent pas être des « dommages collatéraux ». Il faut aussi penser au artisans qui interviennent dans ces rues. Cela parait évident mais pourtant il est bien nécessaire de rappeler que tout le monde ne se promène pas seulement avec un cartable ou avec un sac a dos , il faut bien faire circuler les marchandises qui sont parfois lourdes , les bus ne remplissent pas ces fonctions-là. Il ne faut surtout pas que ces lignes créent des quartiers
4
AUTRE AVIS
24 mars 2021 -19h41
Oui tout à fait d'accord. Ayant fait le choix d'abandonner la voiture au profil du vélo, je l'avoue parfois elle est nécessaire. L'achat d'un meuble, ou la vente d'un meuble aussi, le port de choses lourdes et encombrantes.
2
jean marc
user avatar
10 février 2021 -01h51
Il ne faut surtout pas que ces lignes créent des quartiers dortoirs, avec surconcentration de population en suppriment les espaces verts par bétonisation , chaque quartier doit être vivant avec sa propre dynamique de commerce ,de loisir et d’activités ,en tenant comptes de tout le monde ( personnes jeunes ,actives , seniors ou encore personnes vulnérables.) Enfin,les comités de quartiers sont de très bons indicateurs et ont une très bonne connaissance du terrain il faudrait que leur représentants soient consultés pour proposer leur contributions leur améliorations à ce projet . Ce message regroupe donc des remarques et des propositions d’un commerçant parmi d’autres et directement impacté .
2
12 février 2021 -17h52
Diminuer la place de la voitures dans les centres ville: Tout à fait d'accord avec cette orientation. 1/ Il faudrait se fixer des objectifs : exemple ( à peaufiner ) : En 2025, avoir diminuer de 30% le nombre de voitures rentrant sur Clermont le matin, entre 7h et 10h. ( 30%, sachant que la population va augmenter, vu le bétonnage actuel. 2/Il ne faut pas pénaliser les automobilistes ( par exemple en créant volontairement des bouchons pour les décourager, où en supprimant de places de stationnement) mais leur proposer de véritables alternatives. Lorsque les automobilistes auront à leur disposition une solution aussi rapide que la voiture, pas plus chère et moins polluante, beaucoup feront le pas. 3/ Parmi les 1ères choses à faire c'est des parking relais loin du centre ville, et bien sûr, connectés aux différents modes de mobilités ( un parking relais aux pistes est beaucoup trop prés du centre ville. ). Merci de prendre en considération ces propositions / Daniel Heyries
5
arnaudchr-
istophe
user avatar
14 février 2021 -12h35
Toutes les questions et tous les problèmes soulevés me semblent fort légitimes, même pour les lieux qui ne me sont pas familiers. Par ex je ne connais ni Chamalières ni Royat, mais je trouve de normal de s'inquiéter des problèmes de circulation. Moi j'ai une question. Il est évident qu'on ne pourra pas satisfaire tout le monde. Mais est ce que cette concertation sert vraiment à quelque chose ? Je veux dire par là aura t on des réponses à toutes nos questions, ou bien tout est il déjà décidé d'avance ?
3
Youbi54
user avatar
16 février 2021 -13h51
La hiérarchisation de l'espace est la bonne. Juste un bémol sur les stationnnements : la super idée qui consiste à avoir décrété que le parking dépose minute de la gare de Clermont devait être du côté (obscur) de la gare, (trait d'humour), du côté qui n'est pas le côté ville centre-ville a vite montré ses limites : tous les matins, des gens se mettent en double file côté gare centre-ville, faute de place. Tous les matins, ces gens créent des bouchons et de l'insécurité. Mais aucun matin, je ne vois les forces de l'ordre intervenir. C'est pas comme si il manquait de la place de ce côté de la gare. c'est pas comme si on venait de réaménager l'espace urbain, et c'est pas comme si il faut 30 minutes pour tourner autour de la gare. Don c'était une mauvaise idée. Donc si des travaux sont organisés pour, enfin !, aménager une piste cyclable devant la gare de Clermont, si on en profitait pour faire 4 places de dépose minute ? Histoire aussi de fluidifier cette rue toujours embouteillée aux heures de pointe, sans qu'on sache vraiment pourquoi.
1
AUTRE AVIS
28 février 2021 -10h23
Le parvis de la gare est effectivement à revoir. Toujours des voitures garées et donc dangereuses. Et la dépose est rarement minute, surtout pour les gens qui attendent. Et pas de piste cyclable bien que ce soit là que se trouve la vélo box. On m'a répondu que c'était une zone apaisée à 30 km/h donc pas besoin de piste cyclable. Les aménageurs urbains sont bons en théorie mais zéro en pratique.
1
28 février 2021 -18h22
Moi je comprends le choix qui a été fait de mettre les parkings voitures et dépose minutes de l'autre côté, aussi à un endroit où l'accès depuis l'autoroute par exemple et plus direct, avec des doubles voies etc... C'est plus logique que de faire venir les voitures côté centre ville. Si ça bouche c'est parce que personne ne respecte l'interdiction d'arrêter sa voiture devant la gare, et malgré les énormes panneaux d'interdiction avec la menace de la fourrière je n'ai jamais vu passer les flics... Donc forcément les gens continuent et le bordel se pérennise
0
28 février 2021 -18h28
Quand on va au dépose minute, c'est pour déposer qqn, ca n'a aucun rapport avec la proximité de l'autorité ? Mais en fait, à la gare de Massy palaiseau en Essonne, où c'est pareil, il faut 18 minutes au mieux pour passer d'un côté à l'autre, et bien il y a des déposes minute de chaque côté de ma gare
0
26 mars 2021 -12h02
Pour répondre à Youbi54. 18 minutes pour aller de Massy-Palaiseau RER-B à Massy Palaiseau RER-C ? Tu fais le tour par la piste cyclable/chemin qui monte au plateau de Saclay ? Plus concrètement : Il y as des déposes minutes aux trois gares composant le complexe des gares à Massy. ( Gare TGV, Gares RER-B et C ) et malgrès cela c'est le bordel avenue Carnot et Avenue Raymond Aaron ( dans une moindre mesure pour la seconde ) A Clermont la réorganisation de la gare as été faite en dépit du bon sens... Mais bon c'est comme le projet Inspire. La Gare devrait être le pôle multimodal.
0
26 mars 2021 -12h04
limite atteinte. La suite : de transport et les transports Clermontois devraient intégrer le train pour mieux desservir les quartiers. C'est pas comme si les lignes SNCF étaient surchargées.
2
23 février 2021 -12h33
Très bonne idée de réduire la place de la voiture en ville. Redonnons de la place aux piétons, aux vélos et à la nature pour une meilleure qualité de vie en ville.
8
AUTRE AVIS
Beastreet
31 mars 2021 -16h52
A la nature ? encore faudrait-il arrêter de raser les maisons et de remplir leur jardin de béton !
0
prevost
user avatar
28 février 2021 -10h11
J'habite Chamalières et je trouve que le trafic de voitures est trop important sur l'avenue de Royat .Laissons la priorité aux bus et aux vélos, supprimons les voitures sur cette avenue.
7
AUTRE AVIS
Bibi2014
28 février 2021 -20h37
Entièrement d accord : 8000 voitures jour dans les 2 sens sur l avenue de Royat à quelques mètres d une cour de récréation d une école élémentaire à proximité de crèche école maternelle mais il est URGENT de ne surtout rien changer ! Ce n est pas sérieux !
5
Beastreet
31 mars 2021 -16h54
Avec tous les nouveaux programmes immobiliers, ça va être compliqué ! Ces nouvelles personnes viendront sans voiture peut-être ?
0
julesgorn-
y
user avatar
01 mars 2021 -10h18
Je pense que c'est la meilleure idée que l'on puisse avoir. Le développement de la végétation dans un monde ou le réchauffement climatique ne va faire qu'empirer est indispensable pour l'ombre qu'il apporte et l'absorption de chaleur. Les déplacements doux permettent le ralentissement du réchauffement climatique, donc ces deux mesures vont de pair. Il manque cependant beaucoup de choses pour rendre Clermont-Ferrand agréable au vélo que j'utilise principalement. Des pistes cyclables sans interruption, ainsi qu'une carte accessible, et des panneaux de signalisation permettant de connaitre les petits passages. La première fois que j'ai tenté d'aller à La pardieu depuis chamalières, je n'avais pas connaissance de la piste cyclable qui rejoignait la pardieu au niveau de la gare de tram, et qui est pourtant incroyablement pratique et offre un chemin a utiliser en vélo que très peu de voitures empruntent (pour la partie sans piste cyclable). Je parle ici de la rue de la pradelle.
3
GILLES
user avatar
01 mars 2021 -22h15
Nous sommes d'accord avec les objectifs du projet. Sa réalisation, à Chamalières pose cependant plus de problèmes qu'elle n'en résout : - Circulation Bd Berthelot qui sert d'accès direct au "périphérique" de Clermont et par là même désengorge le centre-ville. Quel plan de circulation réaliste permettra aux usagers venant de la deuxième et troisième couronne de contourner Clermont en passant par des voies adaptées et non par des petites rues conçues pour une desserte purement locale? N'est-il pas illusoire de penser que des personnes venant de loin utilisent des transports en commun pour traverser l'agglomération? - Avenue de Royat : Une grande partie de la circulation vient de la 2ème ou de la 3ème couronne de l'agglomération et se dirige vers le "périphérique " "Aristide Briand et Cote Blatin) . Quel plan de circulation réaliste est prévu pour assurer ce transit sans engorger les voies adjacentes (Avenue des termes, rue Montjoly, Avenue Pasteur) ? quels aménagements sont prévus pour préserver les riverains de ces voies qui risquent d'être totalement engorgées car non prévues pour absorber un tel flot d'automobiles? - Comment gérer le stationnement des riverains ?
3
AUTRE AVIS
Beastreet
03 mars 2021 -11h17
Oui ! QUELLE SERA LA GESTION DU REPORT DE CIRCULATION SUR LES AUTRES AXES ?Aucune information sur ce sujet. Pour compléter le message de Gilles j'attends des infos sur les axes Bd Gambetta (Cham), rue de Bellevue, bd Jean Jaurès et sa suite. Depuis la création de la piste cyclable sur ce bd circulaire tout le quartier est bouché de la gare Royat-Chamalières au moins jusqu'au viaduc !!! Et en amont jusqu'à la banque de France ! A cela on peut ajouter l'arrivée prochaine de nouveaux résidents avec 145 nouveaux logements place Regensburg et une centaine rue du Maisniel/av des cottages.
1
Beastreet
03 mars 2021 -11h22
suite du message précédent nouveaux arrivants = nouveaux véhicules (il ne faut pas se leurrer) et beaucoup de problèmes de stationnement ... Je circule beaucoup a pied et en vélo mais l'amélioration de la qualité de vie pour certains de doit pas se faire au détriment des autres.
0
03 mars 2021 -12h11
Ces questions trouveraient une solution dans un, projet plus ambitieux, desservant efficacement TOUTES les communes de la métropole, et raccordé sur un réseau TER renforcé desservant les 2eme et 3eme couronnes.
4
MARC63400
18 mars 2021 -16h21
Bonjour Gilles. Je suis d'accord avec vous : le projet est trop imprécis (d'où la nécessité de faire des propositions maintenant et avant que tout soit décidé). Toutefois, ne rien faire risque d'aggraver la situation actuelle (400 logements construits en 2 ans à Chamalières = +de déplacements). Pour fluidifier les reports de circulation, il faut développer les sens uniques avec des feux synchronisés (onde verte). Il faut développer l'usage du vélo (pistes cyclables, box sécurisés, prime à l'achat), moyen le plus rapide pour se déplacer sur quelques km. Plus d'info : https://urlz.fr/f9TY
2
MARC63400
18 mars 2021 -16h28
Autre exemple pour fluidifier la circulation : mettre en sens unique avec feux synchronisés (onde verte) les boulevards Berthelot et Duclaux dans le sens Nord / Sud. Et parallèlement, dans le sens Sud / Nord, les rues Drelon, Bonnabaud et Perri (idem : feux synchronisés). Dans ces rues les 2 voies existantes (double sens) seraient remplacées par une voie à sens unique pour les voitures et une piste cyclable.
0
Magalie
user avatar
04 mars 2021 -17h15
Attention à la délimitation de l'espace entre les piétons et les cyclistes. Ca fonctionne pas trop mal sur de plat, mais je crois que notre région a quelques montées et donc des descentes ! Sur Pérignat les Sarliève, rare sont les cyclistes qui empruntent la piste quand ils sont en descente et heureusement ! Parce qu'il faut bien l'avouer, les piétons circulent sur la piste cyclable aussi. Et en descente, les cyclistes vont aussi vite qu'une voiture. Un écart brusque d'un piéton au mauvais moment, et c'est collision. Il y a aussi les vélos et bicyclettes électriques qui vont relativement vite et de manière silencieuse. Il m'est d'avis qu'il faut positionner les pistes cyclables soit en CENTRAL (comme à Grenoble), soit UN TROTTOIR POUR LES CYCLISTES, L'AUTRE POUR LES PIETONS.
3
Hulotte63-
400
user avatar
09 mars 2021 -21h28
Habitant avenue de Royat je ne peux qu'adhérer au projet: cette "avenue" est une véritable autoroute où circulent plus de 8000 véhiculent par jour; je serais curieuse de connaître la quantité de particules fines dans l'air aux heures de pointe, notamment dans la cour de l'école élémentaire Jules Ferry. Il devient urgent en 2021 de réguler ce trafic automobile intra urbain, étouffant, et d'offrir une réelle alternative au "tout voiture". Clermont et sa métropole ont des années de retard! Et arrêtons l'éternel chantage "plus de voiture = plus de commerces"... Cet argument ne tient pas. Il faut développer au maximum ces lignes propres. La situation actuelle à Chamalières est dangereuse (pollution, plusieurs accidents dont certains mortels avenue de Royat, sur des passages piétons, absence de trottoir) Même dans l'hypercentre de Chamalières la voiture est reine, le piéton dérange presque. Il est temps d'en prendre conscience et d'agir, pour la future génération. Que veut on pour nos enfants?
6
AUTRE AVIS
Bibi2014
12 mars 2021 -11h47
L av de Royat est devenue une autoroute urbaine avec tout ce que cela induit et ce à proximité des écoles et d'une crèche ; Il n'est pas difficile de retrouver dans les archives de la Montagne les accidents constatés le dernier en date : Chamalières : 2 piétons renversés par une voiture sur l'Av de Royat " la Montagne du 04/10/20 ;Il serait intéressant d'obtenir le niveau de dioxyde d'azote de particules fines et d'ozone. La surbétonisation et la densification de plus en plus importante rajoutées au trafic automobile devraient pas aider à préserver la qualité de l'environnement de la ville
3
Charlotte
user avatar
10 mars 2021 -22h41
Chamaliéroise, je ne comprends absolument pas ce projet sur ma commune. Pour gagner 2 mn en bus (ligne B), ce projet est près à faire sauter des places de stationnement, des arbres et rendre le quotidien des riverains cauchemardesque! Parallèlement, 900 mètres entre 2 arrêts, vous pensez aux personnes âgées et/ou ayant des difficultés à marcher? Haut niveau de service? C'est ça? Projet à plusieurs centaine de millions d'euros! Mais où va-t-on? On en parle du report de flux de circulation une fois l'avenue de Royat amputée? Imaginez l'air irrespirable sur les voies de report, les bouchons. Des études ont-elle été menées? Et nos commerçants. La majorité des chamaliérois ne viennent pas en vélos ou en bus en centre-ville. Que vont-ils faire s'ils ne peuvent plus circuler et se garer..passer leur chemin et se diriger vers les centres commerciaux de périphérie. N'oublions pas que Chamalières drainent bien au-delà des limites de la commune. Notre commune est en pente: la proportion de vélos n'est pas exceptionnel. Améliorons simplement l'existent, moins cher et respectueux de l'avis de nombreux chamaliérois: bus propres, abandon des voies dédiées.
2
AUTRE AVIS
11 mars 2021 -08h06
Bonjour, Je ne comprends pas votre remarque : 1) Il n'y a aucun endroit où la distance entre les arrêts sera de 900m (Il est proposé de supprimer 2 arrêts à chamalières pour ramener la distance inter station de 200m à 400m). Il y a 400 m entre Europe et Avenue Thermale. De même il y a entre 400 et 500 m entre Avenue Thermale et Place Allard selon l'emplacement choisi pour le terminus. La suppression des arrêts intermédiaire n'est pas encore actée, il me semble.
4
11 mars 2021 -08h07
2) Dans le projet proposé aujourd'hui, les alignements d'arbres sont conservés avenue de Royat. (avec la suppression de la circulation descendante avenue de Royat)
5
Hulotte63400
13 mars 2021 -14h30
c'est le quotidien actuel qui est cauchemardesque en centre ville de Chamalières! plus de trottoirs pour les piétons, des aménagements dérisoires pour les cyclistes, qui circulent à leurs risques et périls, des flux ininterrompus de voitures avec les nuisances qui vont avec, à proximité immédiate des écoles et crèche. Bizarrement, quand il s'agit de couper des arbres pour créer des parkings (cf square de Verdun) les gens s'en offusquent beaucoup moins... et par ailleurs il n'a jamais été question de couper les arbres avenue de Royat dans le projet INSPIRE.
3
22 mars 2021 -14h33
Chamaliérois depuis 7 ans, je m'en vais car je ne veux plus faire respirer des particules à mes enfants, et risquer chaque matin d'être renversé par un fou du volant au carrefour Europe. L'avenue de Royat est infernale, on ne s'y entends même pas parler, ça pue, et j'y ai vu au moins 2 accidents graves, dont un devant chez moi.
2
22 mars 2021 -14h35
Ce projet n'est qu'une version miniature et simplifiée de ce que toutes les grandes villes on fait depuis 20 ans, y compris des villes conservatrices comme Nice. Comment se fait-il que des gens massivement éduqués et diplômés ne le comprennent pas et s'insurgent avec autant de préjugés pour une simple mise à sens unique ? Il faudra simplement s'habituer à faire un trajet différent à l'aller et au retour, comme ça se fait un peu partout ! Quant au stationnement, il y a des centaines de garages inutilisés sous les immeubles !
1
11 mars 2021 -21h30
Tout à fait favorable à une priorité sur : - les modes doux : pour moins de pollution, des déplacements urbains plus agréables, souvent plus rapides (vélo) et bénéfiques pour la santé (activité physique). Actuellement, il reste trop d'axes dangereux et de sens uniques pour les vélos, décourageants - les transports en communs pour tous : réseau plus étendu et plus dense - végétalisation : de vrais arbres pour lesquels on prévoit la place de grandir et grossir durablement et sainement sans devoir les tailler, des variétés non allergènes (1/4 de personnes allergiques à certains pollens). Indispensable en période estivale avec le réchauffement climatique. Essentiel pour donner envie de venir faire ses courses en ville et participer à la vie sociale urbaine
4
khmer ver-
t
user avatar
15 mars 2021 -17h52
Je souhaiterais rappeler aux élus et aménageurs que l'article L228-2 du code de l’environnement stipule que des aménagements cyclables doivent être mis en place lors de toute réalisation ou rénovation de voie urbaine. Étant donné le caractère récent de cette loi, votée en 1996, on peut comprendre sa méconnaissance de leur part. Il serait néanmoins appréciable qu'elle commence à être appliquée. Il est cité dans le dossier de présentation que 90% du linéaire sera pourvu d'aménagements cyclables. Doit-on comprendre que les 10% restant seront des voies partagées bus-vélo ? Dans le cas contraire, l'absence d'aménagements contreviendrait à la loi, ce qui est bien entendu inenvisageable. Les lois de la république s'appliquant également au territoires chamaliérois et royadaire, on peut d'autre part se réjouir de la mise en place d'aménagements cyclable le long de l'avenue de Royat dès qu'elle nécessitera une rénovation, indépendamment du projet inspire.
2
Beujam
user avatar
16 mars 2021 -09h57
Bonjour, Je suis tout à fait pour le projet inspire, qui ramènera de la sérénité aux mobilités douces (piéton, vélo...), dans une ville où la voiture personnelle occupe une place un peu trop importante à mon avis. Quelques remarques concernant la ZTL au niveau du plateau central : - La rue ballainvillier fera partie du périmètre de la ztl et fera l’objet d’un projet d’aménagement et c'est très bien! De nombreux habitants du quartier (rue ballainvillier, rue lecoq, rue bargoin, rue du paradis...) n’ont pas de local poubelle dans leur immeuble. Beaucoup de poubelles s’accumulent donc dans le peu de bacs à ordure disponibles (CCAS, derrière la futur FRAC...), ce qui fait que des ordures sont souvent déposées dans les rues du quartier. Pourquoi ne pas profiter de cet aménagement pour installer des containers enterrés à ordures ménagères, recyclables, verres, mais aussi des bacs à compostage (valorisation des déchets végétaux) pour l’ensemble des habitants du quartier (rue ballainvillier, rue lecoq, rue bargoin, rue du paradis...) ? cela solutionnerait ce problème récurrent de poubelles déposées dans la rue. - Concernant les habitants des rues lecoq, bargoin,
2
AUTRE AVIS
16 mars 2021 -14h37
Concernant les habitants des rues lecoq, bargoin, bardoux, paradis...Est ce que ce quartier fera partie du périmètre de la ZTL ? (étant donné la circulation limitée dans ces rues étroites, cela pénaliserait personne et serait bénéfique à l’ensemble des riverains).
0
16 mars 2021 -14h43
Ou est il prévu que les riverains aient au moins un macaron leur laissant un accès à la ZTL (rue ballainvillier notamment). Sans cela, l'accès au quartier se fera uniquement par la rue Bardoux, côté Lafayette ce qui est problématique (les rues Saint benoît et d’enfer seront désormais une impasse) ! Il est important je pense de conserver les accès au quartier par les rues jean deschamps, lecoq, paradis et bréchet (côté rue de ballainvillier), notamment pour les riverains avec enfants ou à mobilité réduite avec un besoin ponctuel de voiture(profit du stationnement en ztl proche du domicile)
0
Jeune cit-
oyen
user avatar
16 mars 2021 -14h23
Vivons ensemble plutôt que les uns contre les autres. Il faut favoriser les pistes cyclables mais pas au détriment de la voiture qui propose un autre service. Les pistes cyclables peuvent se faire sur un trottoir. L'autre trottoir étant réservé aux piétons. Vélo vs piéton c'est moins dangereux que vélo vs voiture. Ne pas mettre le stationnement des vélos sur les places de voiture mais trouver des emplacements qui ne sont pas au détriment des autres mobilités. Éviter de mettre des rues en sens unique ou des interdictions de tourner. Favoriser le choix dans les itinéraires pour fluidifier le trafic de tous les jours (camion poubelle, travaux, élagage, école, ...). Éviter les doubles feu l'an derrière l'autre pour une même intersection. Mettre des boucles de détection au sol pour fluidifier le trafic hors horaires de pointe. Merci de respecter les normes légales sur les ralentisseurs ou dos d'âne pour le confort de tous le monde. Merci de planter des arbres feuillus (ombre, photosynthèse, ...) plutôt que des pins (chenilles processionnaires) et svp pas sur les places de voiture ou de moto mais plutôt dans les grands espaces publics. En résumé, deux solutions valent mieux qu'une.
0
AUTRE AVIS
22 mars 2021 -14h21
La ville n'est pas élastique et chaque m² concédé aux voitures est un m² retiré aux autres modes de déplacement. Or l'équation n'est pas symétrique car avec 12m²/personne à l'arrêt, la voiture est bien le mode de mobilité qui consomme le plus d'espace. Il est donc nécessaire, pour gérer la densité, de rééquilibrer le partage de l'espace public en faveur des modes les moins dispendieux.
4
27 mars 2021 -21h51
Concernant le partage des voies entre les différents udsagers je ne suis pas du tout d'accord. Les cyclistes et les piétons ne sont pas du tout compatibles. c'est une aberration de faire rouler les vélos sur les trottoirs! (sauf s'ils sont assez larges ce qui est rarement le cas das le centre ville et apparenté). En revanches les vélos et les voitures sont compatibles sur la même voie (cf Avenue Joseph Claussat), si les voitures sont limitées à 30km/h, au delà ça devient dangereux.
0
velo-cite-
63
user avatar
17 mars 2021 -15h29
Les deux Associations de cyclistes du quotidien de l’agglomération Clermontoise, Vélo-Cité 63 membre de la FUB et Tous Deux Roues sont impliquées depuis de nombreuses années dans l’amélioration de la cyclabilité de la Métropole. Ces deux associations sont donc particulièrement attentives au projet Inspire qui en complémentarité du Schéma Cyclable Métropolitain permet d’améliorer les déplacements des modes actifs cyclistes et également piétons. Elles souhaitent un partage plus équitable de l’espace public au profit des usagers les plus fragiles. Elles sont vigilantes sur la qualité des aménagements cyclables et sur leur compatibilité avec une cohabitation apaisée avec les autres usagers. Elles souhaitent le développement du stationnement sécurisé au coeur des villes et aux nœuds de transport afin de favoriser l’intermodalité. https://www.velocite63.fr/velocite63/avis_projet_inspiRe.pdf
3
velo-cite-
63
user avatar
17 mars 2021 -15h31
Un projet dans une gouvernance politique désordonnée... Les récentes prises de position de divers élus de communes de la Métropole, soutenues par des concitoyens, démonteraient que le projet n’a pas réussi à faire consensus. Ces réclamations ont été formulées essentiellement au nom de la défense de la libre circulation et du stationnement automobile, avec une conséquence invérifiable sur l’activité commerciale. La co-maîtrise d’ouvrage affichée entre la Métropole et le SMTC (avec en arrière plan la T2C) peut présenter des tensions avec les Communes qui maîtrise la police de la circulation. Il serait prudent de préparer un cadre contractuel pour mieux coordonner et finaliser de façon cohérente le projet avant la prochaine étape déterminante de l’enquête d’utilité publique. … qui risque d’impacter la gouvernance technique des réalisations... La multitude de décideurs, évoquée ci-dessus, risque d’être relayée par leurs services techniques aux compétences variées et cloisonnées . Malgré les priorités affichées (mobilité active/ TC / végétal / circulation riverains / stationnement /
2
velo-cite-
63
user avatar
17 mars 2021 -15h32
… au détriment d’une réflexion d’aménagement plus territoriale ... La « transformation de l’espace urbain de façade à façade » s’inscrit dans une logique de flux qui doit être amplifiée par un réseau de modes actifs d’irrigation et de rabattement avec la mise en place de zones de circulation apaisées. Ainsi, les habitants des quartiers traversés profiteront plus amplement de l’attractivité de l’axe de transport B et C. Mais le projet de transport public doit aussi favoriser une évolution de l’aménagement des quartiers traversés par la mise en place réfléchie de politiques d’intensification foncière et d’habitat à offre sociale que le prochain PLUI pourra préparer. Politiques et projets de mobilité et d’urbanisme doivent s’articuler au mieux pour que les investissements du projet Inspire apporte le meilleur aux territoires traversés.
3
velo-cite-
63
user avatar
17 mars 2021 -15h33
… où la réduction de la place de la voiture dans la ville est déterminante ! Depuis l’an 2000, la place de la voiture en terme de circulation et de stationnement fait l’objet d’objectif de réduction par toutes les politiques urbaines pour des raisons de santé publique et de protection de l’environnement. Aussi le renforcement des réseaux de transport public et de mobilité actives ne peuvent que faire avancer cette ambition si l’alternative est crédible, évidente et efficace pour faire changer les comportements de déplacement vers des pratiques plus vertueuses. Mais il est clair que la contribution de nos associations dans cette concertation porte bien sur l’aménagement des espaces urbains de façade à façade où nous apportons notre modeste expertise d’usage afin d’ouvrir le dialogue le plus constructif possible avec les décideurs et leur services techniques en vue de la préparation du projet pré-opérationnel de l’enquête d’utilité publique.
3
velo-cite-
63
user avatar
17 mars 2021 -15h33
A partir des schémas d’intention fournis dans le dossier de concertation, nous avons examiné 7 secteurs sensibles qui sont en articulation avec le Schéma Cyclable et le tracé global des lignes B et C. Nous avons évoqué aussi d’autres points qui nous semblent mériter l’attention des décideurs : lors des travaux de réalisation, bien prendre en compte la continuité, le confort et la sécurité des parcours des piétons et des cyclistes ; favoriser l’intermodalité en complémentarité du vélo et des TC ; prendre en compte l'augmentation de l'usage VAE et vélo cargos dans les aménagements. Nous apportons un point de vue sur le budget en terme de gain au regard des ambitions d’évolution de la part modale, sur le matériel roulant dit propre, sur l’écart d’attractivité des villes de la métropole selon leur desserte en TC et sur le stationnement automobile qui peut constituer une des clés pour l’évolution des pratiques de déplacement. En préalable aux études opérationnelles, nous proposons aussi des principes d’aménagements cyclables à confirmer par des études sur le terrain. https://www.velocite63.fr/velocite63/avis_projet_inspiRe.pdf
3
Etienne
user avatar
22 mars 2021 -14h47
Cette hiérarchisation des usages est une bonne chose !
2
Enilecaj
user avatar
22 mars 2021 -17h23
-L'arborisation des avenues très fréquentées ( comme l'avenue du Puy de Dôme) me paraît indispensable ; elle contribuerait à protéger les riverains du bruit, de la poussière (métaux lourds), et des fortes chaleurs estivales. -Il est important que le projet respecte l'accès aux commerces ; à cet égard, la mise en sens unique de l'avenue Bergougnan est pénalisante. - Je m'interroge sur la fréquentation des pistes cyclables lorsque la pente est trop forte. (sauf à posséder un vélo électrique)
1
24 mars 2021 -10h53
Tout aménagement qui permettra de sécuriser des trajets à vélo sur la rue de l'Oradou est une bonne chose. Vu le nombre d'enfants scolarisés le long du trajet du bus C, ça semble primordial. Il faudra penser à aménager des parkings à vélo en conséquence sur Carnot... Tout ce qui permettra de rendre la rue de l'Oradou plus agréable à pied aussi. Pour le moment, cette rue de l'Oradou est un tuyau sans fin et bruyant, elle n'est ni belle ni sécurisante. Le projet d'Inspire dans cette rue, malgré les stationnements en moins, devraient permettre de vivre dans un environnement plus doux sur cet axe. J'espère qu'il permettra aux bus de rouler mieux et incitera ainsi plus d'automobilistes à laisser leur voiture chez eux ou en parking relais. D'autre part le projet de passerelle entre Fleury et la Pradelle me semble une bonne idée. L'important étant de permettre aux piétons et cyclistes de rallier l'avenue Anatole France ou la rue Carnot et ses établissements scolaires sans jouer des coudes (au sens propre parfois...) avec les automobilistes.
3
Sellig
user avatar
24 mars 2021 -22h50
Depuis Perignat-les-sarlieves vers Aubiere, si vous arrivez à franchir le rond point vous avez déjà survécu à une expérience incroyable, car vous n'avez creve avant ni après et au fin et que vous arrivez sur l'avenue du Roussillon. il y a probablement une tentative d' aménagement mais pour quel usage ? vélo ? pas assez large, piéton trop proche de la route ? cohabitation, vélos, trottinettes et piétons? dans ce cas je vous invite à venir le tester par vous même. Sans compter aucune signalisation, aucun entretien ( 2 passages 1 crevaison ) et le top des voitures qui arrivent à se mettre en travers ! A faire un aménagement, faite le pour qu'il soit utilisé par le plus grand nombre en "vrai' en sécurité et faire une expérience agréable et pas pour augmenter les statistiques de km vélo aménagés.
2
Etienne
user avatar
26 mars 2021 -19h15
EXPERIMENTATIONS: Et si on expérimentait certaines dispositions de manière provisoire bien avant 2026 ? Ceci de manière à mieux anticiper les transformations, éventuellement procéder à des ajustements, et aussi pour montrer aux personnes inquiètes que les effets catastrophiques redoutés sur le commerce ou le traffic ne se produisent pas. Si l'essai est concluant, on pourrait envisager une augmentation anticipée du service, pour ne pas attendre 5 ans.
1
mauzyl
user avatar
27 mars 2021 -10h24
Je suis favorable à l'ordre de priorités envisagé.
1
Sarrail
user avatar
27 mars 2021 -18h22
Je viens de voir le plan de circulation sur la rue de l'Oradou. C'est plutôt indigeste! Cette rue est bien trop étroite pour le projet envisagé, ne serait-il pas plus judicieux et moins onéreux de la mettre dans un sens de circulation et le bd Lafayette dans l'autre?
0
27 mars 2021 -22h09
Ça me désole quand je vois qu’une pétition tourne activement contre ce projet sur les secteurs Berthelot, av. de Royat, bref Chamalières très actif contre. Le projet n’est certainement pas parfait mais pour moi il va dans le bon sens : réduire la présence des véhicules atmosphériques en ville. Qu’a-t-on en réponse ? Une pétition contre ! On n’est pas prêt d’y arriver. Pour moi, la solution du déplacement à bicyclette en ville consiste, non pas à mettre des pistes ou voies cyclables un peu partout, mais à mettre en place des grand axes pour relier des points stratégiques bien identifiés. Ces grands axes seraient constitués de routes majoritairement dédiées aux vélos et par endroit de voies mixtes vélos/voitures dans des zones limitées à 20 ou 30km/h ou encore de voie bus/vélos. Pour cela il s’agit d’apporter des réponses aux problématiques suivantes. Comment relier : - gare à Place de Jaude ?(c’est en partie fait) - Place des carmes à Place Gaillard ? - Place des Carmes aux Salins ? - Gaillard à Fontgiève/Galaxie ? - Fontgiève/galaxie à Carrefour Europe ? - Les Salins à La Pardieu ? - Place des Carmes à Clermont Nord, - plus généralement le Centre Ville à Gerzat ? À Riom ?
4
AUTRE AVIS
Bibi2014
28 mars 2021 -07h47
C’est effectivement désolant ; les élus « opposition «  comprise sont des bagnolistes et sont contre tout sans rien proposer ; bien avant le début de la concertation la campagne de dénigrement avait commencé ; il faut sinon chasser ,limiter grandement les véhicules dans les centres villes comme c est le cas partout sauf à Chamalieres et Royat
2
27 mars 2021 -23h01
Trajet à vélo, PLACE DE JAUDE/PLACE GAILLARD à CARR. EUROPE/Place de Geretsried Voici mon avis d’usager de ce trajet et de cycliste expérimenté, faire UNE VOIE CYCLABLE AVENUE DE ROYAT pour aller au Carrefour Europe EST UNE ERREUR! Pour REJOINDRE CLERMONT-CENTRE sur un secteur allant du Jardin Lecoq à Gaillard, en passant par Jaude, à CHAMALIERES / CARREFOUR EUROPE, il y a 3 options : OPTION 1 - DEPUIS JAUDE - rue Blatin Voie cycl. - Av. F. Roosevelt Voie cycl. - traverser le Bd Berthelot / On est à CHAMALIERES - Av. J. Claussat (anc. rte de Bordeaux) / Marquage Cycle sur la chaussée - Avant le pont au dessus de la tiretaine*, rejoindre - les bords de la Tiretaine jusqu’à - la RUE DU LANGUEDOC / PL. GERETSRIED / CARR. EUROPE * à partir de cet endroit, NECESSITE des AMENAGEMENTS à FAIRE, des TRAVAUX : - Jonction Av. CLAUSSAT avec les bords de la Tiretaine, - Rue de Languedoc à interdire aux voitures sauf riverains, livraison, etc - Pb de taille : escaliers pour aller Pl. de Geretsried. Aménager une pente pour rejoindre l’esplanade en face de la cour de l’école mat. J. Ferry. Ensuite, allées suffisamment larges pour matérialiser un marquage au sol. - jction jusqu’au Carr. Eur
2
27 mars 2021 -23h19
Trajet à vélo, PLACE DE JAUDE/PLACE GAILLARD à CARREFOUR EUROPE/Place de Geretsried OPTION 2 - DEPUIS GAILLARD rejoindre FONTGIEVE/GALAXIE à l’ENTREE de la RUE KELLERMANN (allée entre les platanes, en face de l’intermarché). C’est un trajet en soi, à étudier ; cf contribution. - Allée entre les platanes (c’est royal pour les vélos!) au petit rond-point, prendre la - rue Kellermann - rejoindre le Bd Berthelot. Pour arriver jusque là il y a un trottoir à enlever, un marquage au sol à faire. - rejoindre l’entrée du Parc de Beaulieu (CHAMALIERES). Solution à étudier pour traverser le Bb Berthelot ! - traverser le PARC DE BEAULIEU. Nécessite de faire des travaux , de revoir complètement son aménagement, nouveaux passages, haies à revoir, à la place du port Beaulieu une piste cyclable serait bienvenue ! sortie du Parc, aller tout droit - Place des moulins. solution : faire une contre allée pour vélos (à 2 sens) entre la Pl. des Moulins et le trottoir. Pour cela supprimer les qqes places de parking qu’il y a le long du trottoir. traverser l’Av. de Beaulieu, direction - Rue Charles Romme - rejoindre l’Av. J. Claussat On arrive au même point névralgique que dans l’OPTION 1.
1
27 mars 2021 -23h47
Trajet à vélo, PLACE DE JAUDE/PLACE GAILLARD à CARREFOUR EUROPE/Place de Geretsried - OPTION 3 – DEPUIS L’Av. des ETATS-UNIS - rejoindre d’une manière ou d’une autre la RUE GABRIEL PERI via le Palais du Justice ou la rue Saint-Dominique. La Rue J-B. Torrhillon aurait présenté un bon itinéraire pour rejoindre Chamalières et l’Av. J. Claussat malheureusement elle est toue neuve et les vélos n’ont pas l’air d’y être les bienvenus, pas plus qu’avant. Il reste la RUE ANTOINE MENAT,un bon atout, d’autant qu’elle mène le long du lycée Amédée Gasquet où il y a de la place pour faire une piste cyclable et sur l’entrée nord du square Amadéo dans lequel il est aussi envisageable de circuler à vélo pour rejoindre… - l’avenue J. Claussat. Mais quitte à prendre la rue Antoine Menat autant la dérouler jusqu’au bout, jusqu’au au Bd Berthelot. En effet à partir du lycée Gasquet jusqu’à Berthelot, il y a de quoi aménager deux voies de vélos côte à côte, quitte à raboter une partie du square ! Ensuite continuer tout droit (CHAMALIERES): - RUE SAINT ANDRE Elle a un bon potentiel pour les vélos si elle devient limitée à 30km/h. Elle débouche sur… l’Av Joseph Claussat. On arrive toujours au même
2
28 mars 2021 -00h07
Trajet à vélo, Pl. DE JAUDE/Pl. GAILLARD à CARR. EUROPE/Pl. de Geretsried CONCLUSION : Ces 3 OPTIONS passent, à un moment ou à un autre par l’Av. Joseph Claussat, qui reste une voie incontournable pour rejoindre Chamalières à Vélo. D’ailleurs elle fait actuellement partie de l’itinéraire fléché pour rejoindre Clermont à Chamalières Centre. De plus ces 3 OPTIONS présentent un net avantage sur L’Av de Royat : la pente est plus douce, et aussi plus régulière. L’option 2 remonte le lit naturel de la Tiretaine, c’est un des meilleurs trajets, qui reste, quoi qu’il arrive à prendre très au sérieux. l’axe FONTGIEVE-EUROPE est stratégique. Entre l’OPTION 1 et l’OPTION 3 il y a un choix à privilégier pour la circulation des vélos. En tout cas je peux dire, en tant qu’usager, et en tant que cycliste urbain expérimenté que la MONTEE PAR l’AV de ROYAT, voie cyclable, dédiée ou pas EST à PROSCRIRE. De plus, renoncer à une voie dédiée aux vélos dans la montée av. de Royat laisse une voie de libre, pour garder des places de stationnement par exemple. La suppression des nombreuses places de stationnement fait partie des points forts soulevés par les opposants au projet.
1
28 mars 2021 -10h22
Le projet Inspire est le projet ambitieux qui manquait à la métropole clermontoise. Vivant à Chamalières, la circulation automobile sur l'avenue de Royat est irrespirable et dangereuse pour les vélos. Je soutiens l'hypothèse de supprimer complètement la circulation automobile avenue de Royat pour laisser la place aux bus en sites propres et favoriser les modes actifs (vélo, trotinette, marche...) Afin de ne pas reporter la circulation automobile sur les autres rues et ne pas détériorer la qualité de vie de ces riverains, il est important de créer un vrai terminus place Allard avec un parking relais, et au passage de requalifier cette "place". Il est difficile de modifier les comportements des usagers, alors pourquoi ne pas mettre en place une politique incitative pour les transports en commun et ne pas faire l'expérience de leur gratuité comme d'autres métropoles ? La requalification de l'avenue nécessite de couper les arbres, le projet prévoit de revégétaliser les espaces, il pourrait être intéressant d'élever des arbres en pépinière pour que les arbres soient déjà grands quand ils seront plantés et éviter d'avoir des espaces pauvres en végétalisation pendant plusieurs années
2
AUTRE AVIS
Bibi2014
28 mars 2021 -18h34
Vous avez raison ; l avenue de Royat est devenue une autoroute urbaine avec toutes les nuisances que cela comporte ; par contre il faudrait reprendre le détail du projet mais il n est écrit nulle part que les arbres de l avenue de Royat seront abattus Cela étant certains qui sont contre ce projet font circuler de nombreuses fausses infos...
3
filoute
user avatar
28 mars 2021 -17h48
Mon époux et moi même avons plus de 50 ans donc le vélo en ville il faut oublier. Pour aller au travail du quartier de Montferrand vers Chamalières 30 mns : tram à pied ou tram bus à pied sinon il faut reprendre un autre bus mais il y a trop d'attente. 3ème solution la voiture en 20 mns. Il ne faut pas considérer la voiture comme bouc émissaire de tout comme ce fut le cas du vélo ou des bus à une autre époque. Tout les moyens de transport sont utiles . La voiture est indispensable à certain moment voir à certaines personnes: transporter une personne âgée chez le docteur ou chez le coiffeur. D'ailleurs mon père ne pourrait plus aller chez son coiffeur rue Charras : pas de place pour se garer. La voiture c'est très bien pour des grosses courses bien lourdes.. A Chamalières, si c'est pour gagner 5 mns entre Jaude et la Place ALLARD aucun intérêt...il y a d'autres choses à faire :acheter des petits bus pour les faire circuler plus souvent sur des lignes peu fréquentées. Tout le monde a besoin d'un bus. Ligne 23 par exemple c'est ridicule ce qui existe aujourd'hui. Et ce n'est pas la seule.... Une collègue met 1 h pour aller de Beaumont à Chamalières depuis que la ligne 4 a changé
0
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h38
Opter pour des bus «zéro émission», sur les lignes B et C, sans aucun doute c’est un bon point pour ce projet. De même, desservir de nouveaux quartiers, comme St Jean, le Brézet, le Zénith et son centre d’affaires, voilà un deuxième bon point. A l’inverse, prévoir des sites dédiés (site propre) aux bus en supprimant ou en réduisant la circulation automobile dans certains secteurs de la métropole et du centre ville (que ce soit à Clermont-Fd ou Chamalières, ou Royat …) est une solution très pénalisante pour tous les riverains et les commerces situés le long de ces axes…/… En effet, les sites dédiés, de même que les pistes cyclables proposées dans les centres villes, aussi utiles soient-ils, ont pour corollaire la suppression de places de stationnement, places qui viennent de plus en plus à manquer non seulement pour les riverains mais aussi pour tous les clermontois et co-clermontois qui n’ont pas d’autres alternatives à la voiture pour leurs déplacements privés ou professionnels : artisans, infirmiers, livreurs, aides à domicile, aidants familiaux, personnes âgées et/ou à mobilité réduite, médecins, etc…
1
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h40
suite ...en résumé tous les besoins de déplacement auxquels les transports en commun, ne peuvent répondre, même avec des lignes modernisées (BHNS)… A l’heure où la population vieillit et que le maintien à domicile est le souhait de la majorité, croyez-vous qu’il est opportun de compliquer l’accès au domicile de nos aînés ? Ces quelques remarques m’amènent à poser les questions suivantes : Combien de places de stationnement ce projet «Inspire» va-t-il supprimer ? Combien de places de stationnement les pistes cyclables vont-elles supprimer ? Combien de places de stationnement ont déjà été supprimées en voirie depuis la construction du Tram et des bandes cyclables ? Dans le cadre de cette consultation, les clermontois et les habitants de la métropole doivent disposer de ces données en toute transparence.../...
0
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h44
.../...suite Quant au report de la circulation automobile sur des axes inadaptés à la circulation, voilà qui est quelque peu surprenant, tant du point de vue de la sécurité que des nouveaux bouchons qui verront le jour, source de plus grande émission de CO2 ; un comble quand l’objectif affiché (et partagé) est de réduire ces émissions. Par exemple, qui peut croire que le Bd Gambetta, l’Avenue de la gare, la rue de la Bruyère à Royat/Chamalières avec son tracé étroit et sinueux, absorberont la circulation de l’Avenue de Royat si celle-ci est interdite aux automobilistes, dans un sens ou dans l’autre. Aurait-on oublié que cet axe est l’artère essentielle permettant de relier l’Ouest de l’agglo avec l’est ou le nord ; c’est comme si le SMTC envisageait d’interdire la circulation Avenue de la Libération (de Beaumont à Clermont) pour la reporter sur des petites rues parallèles. Dépenser 49 millions d’euros pour un aménagement de l’Avenue de Royat, pour un gain de deux minutes aux heures de pointes sur le trajet Place Allard/Place de Jaude, est-ce bien raisonnable ?.../...
1
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h46
.../...suite la simple suppression d’un seul arrêt sur cet axe permettrait de gagner ces deux petites minutes et coûterait moins cher aux contribuables que nous sommes. D’ailleurs le projet Inspire prévoit de supprimer deux arrêts, un seul suffirait peut-être et serait une solution plus consensuelle. Observons maintenant ce qui s’est passé depuis les dernières créations de sites propres avec deux exemples : Avenue de l’Union Soviétique, devant la gare SNCF à Clermont-Fd (ligne B) , et Avenue Ernest Cristal à Aubière (trajet ligne C) : des bouchons et des files de voitures qui se créent alors qu’auparavant, la circulation sur ces axes était fluide. Y a-t-on gagné en émission de CO2 ou en production de particules fines avec freinage et accélération ? on peux en douter. La métropole clermontoise ne grandirait-elle pas mieux si le PDU, comme le projet «Inspire» cherchait à fluidifier la circulation plutôt que de la contraindre ? Même en visant une augmentation de la part modale des transports en commun, (de 12 à 18 %), les besoins de déplacements en voiture augmenteront eux aussi en parallèle du simple fait de l’augmentation de la population.../...
0
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h48
.../...suite Alors réduire toujours plus la voirie, jusqu’à la thrombose, comme cela se passe dans de nombreuses villes, est ce la bonne solution alors que les voitures sont de plus en plus propres surtout avec la montée rapide des véhicules électriques, hybrides et même hydrogènes. En conclusion, une simple question : N’est-il pas dépassé de se servir de la suppression des places de stationnement et de la réduction de la voirie comme levier essentiel pour imposer à marche forcée le développement des transports en commun ? de surcroît, avec la crise sanitaire inédite que nous traversons, est-on sûr, que les transports en commun ne vont pas être boudés à la première alerte, les habitants ne vont-ils pas continuer à opter pour les transports solo : à pieds, à vélo, en voiture, … plutôt que de s’entasser dans des bus où la distanciation physique ne peut être respectée ? Et pour illustrer mes remarques, deux exemples en image.../...
0
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h51
.../...suite Bd Aristide Briand (Clermont-Ferrrand) Aux heures de pointes, depuis la suppression d’une voie de circulation pour aménager une piste cyclable. Pour mémoire, après la restriction sévère de la circulation des axes passant par le centre-ville, depuis la construction du Tram, ce boulevard extérieur est devenu la seule voie qui reste pour relier l’Ouest de l’agglo et l’Est ; c’est d’ailleurs pour cette raison, que la municipalité avait décidé de mettre ce boulevard sur 3 voies pour absorber le flux de voitures concentré sur cet axe unique.
0
AUTRE AVIS
31 mars 2021 -10h34
Grace à cette piste cyclable, il y a plus de gens qui prennent le vélo, donc qui ne prennent pas leur voiture... Pour que vous puissiez mieux circuler en voiture, il ne faut plus de voies, il faut que les autres automobilistes ne soient plus là, donc qu'ils se mettent au vélo ou prennent le bus !
3
Brigitte
user avatar
30 mars 2021 -14h54
.../... suite et fin (7/7) Avenue Franklin Roosevelt (Clermont-Ferrand) Le SMTC pris à son propre piège, un mini bus de la T2C obligé de se garer sur le trottoir depuis la suppression des places de stationnement Avenue Franklin Roosevelt. Avantage quand même pour la T2C : pas de PV à 135,00 € comme pour les autres automobilistes
0
AUTRE AVIS
31 mars 2021 -11h37
La piste cyclable sur le côté droit est bien pratique. Elle est bienvenue quand on fait du vélo. Il faut partager la voirie, il y a de plus en plus de vélos c'est un fait, il faut donc des aménagements en conséquences.
1
30 mars 2021 -16h34
Il est primordial de conserver les espaces verts et plus particulièrement les plantations d'arbres le long des lignes, même si souvent, arbres et bus ne font pas bon ménage. Un arbre de 20 ans d'âge apporte de l'ombre et réduit la surchauffe urbaine. Alors qu'une nouvelle plantation mettra des années avant de produire les mêmes avantages... s'il arrive à croitre en dépit des sécheresses récurrentes.
3
ACH1163
user avatar
30 mars 2021 -21h01
Si le projet a le mérite de vouloir proposer de nouveaux aménagements et de nouvelles orientations pour la métropole, les documents présentés sont peu explicites. Si je prends l'exemple de la rue de l'Oradou, sur un même axe on a deux modes différents de partage de la voirie ce qui ne va pas simplifier la vie des riverains. Il s'agit d'un axe très fréquenté, qui va avoir de lourdes répercussions en terme de trafic sur d'autres axes mais rien n'est mentionné aujourd'hui sur les aménagements prévus pour permettre à d'autres rues d'absorber le trafic de la rue de l'Oradou. Il est indiqué la suppression de tout le stationnement sur cet axe que va-t-il se passer pour les commerçants qui jouissaient de la fréquentation de la rue si les visiteurs ne peuvent pas se garer ? Quelle solution alternative est proposée par la métropole pour permettre aux riverains de stationner leur véhicule proche de leur domicile ? Au lieu de rendre un cadre de vie agréable aux riverains cela va devenir un parcours du combattant pour pouvoir rentrer chez soi. Un droit de passage véhicule aux riverains uniquement sur toute la rue et un réel aménagement paysager de la rue seraient par contre de bonnes choses.
0
AVENIR RE-
PUBLICAIN
user avatar
31 mars 2021 -15h08
Nous sommes pour l’amélioration des transports en commun mais pas au détriment de la qualité de vie des citoyens, de la survie des commerces, des emplois et des activités de quartier. Nos propositions : . Nommer un médiateur indépendant chargé de proposer un projet reconfiguré pour rétablir un climat constructif de confiance avec les usagers et les riverains. . Réaliser une réelle étude pour prendre sérieusement en compte les inquiétudes des commerçants et connaitre les habitudes de leur clientèle. . Proposer des modélisations, des vraies projections sur la mise en place du projet et des deux lignes de bus B et C permettant une présentation claire et illustrée du projet. . Prévoir des itinéraires alternatifs là où c’est possible pour éviter la congestion des itinéraires de délestage due à la neutralisation des voies à trafic important. . étudier la faisabilité d’une mise en site propre progressive des bus roulant d’abord sur des sites partagés après avoir analysé l’impact sur les habitudes de circulation. . Proposer des liaisons courtes inter-quartiers. Plus d'info sur nos propositions : clermont-opposition.fr Jean-Pierre Brenas et les élus du groupe Avenir Républicain
1
31 mars 2021 -16h35
En consultant le projet, je n'ai trouvé nulle part de scénarios alternatifs pour la dérivation de la circulation qui passe actuellement par l'avenue de Royat. Or la zone entre la place Allard et le carrefour Europe n'offre que très peu d'alternatives. On peut craindre une surcharge sur les rares rues environnantes, qui pour certaines ne sont pas du tout faites pour accueillir davantage de circulation : étroitesse, sens uniques, absence de trottoirs, accès école Montjoly et collège Teilhard de Chardin... L'idée de rendre l'avenue de Royat plus verte et plus efficace en terme de transports publics est louable, mais la configuration des lieux m'amène à penser que la seule option envisageable pour ce tronçon est le site banalisé...
1
antho63
user avatar
31 mars 2021 -16h44
Bonjour, pourquoi ne pas supprimer les quelques places pour les voitures Boulevard Barrieu à Royat. Les croissements bus - bus, ou bus-voitures, ou camions - voitures sont toujours très délicats et les rétros ne résistent pas tout le temps à ces échanges. Il y a très peu de places concernées mais cela permettrait de rouler plus sereinement : les habitations possèdent toutes des garages ou jardins et le parking de la poste est également disponible si besoin.
3
AUTRE AVIS
Bibi2014
31 mars 2021 -20h29
C’est une excellente idée Royat est une ville envahie par les bagnoles (comme Chamalieres d ailleurs) ; ça ne donne pas du tout envie de s y arrêter !
1
JPLorenzo
user avatar
31 mars 2021 -17h41
Habitant à la frontière entre Chamalières et Royat, je ne comprend pas ou sera re-dirigée la circulation descendante de Royat vers le centre de Clermont ou venant de l'avenue Thermale. Les rues alternatives à l'avenue de Royat ne sont pas faites pour recevoir plus de circulation ... l'engorgement est quasiment garanti .... Pourquoi ne pas garder la circulation actuelle sur l'avenue de Royat et limiter la circulation dans les petites rues voisines
1
31 mars 2021 -18h29
Parcours à vélo, PLACE DE JAUDE/PLACE GAILLARD à CARREFOUR EUROPE/Place de Geretsried et surtout FONTGIEVE / CARREFOUR EUROPE en remontant quasi le long de la tiretaine. à étudier de près. Cf contributions du 27 mars, FF63.
0
Romagnat
user avatar
31 mars 2021 -20h09
Si l'on veut réduire la circulation automobile au centre, il faut encourager les conducteurs à laisser leur véhicule aux entrées de la Métropole. Sur la commune de Romagnat, nous pensons qu'il serait utile de créer des parkings-relais à Opme et à Saulzet-le-Chaud, à condition d'améliorer la desserte en bus : trajets, arrêts et horaires. Cette évolution du réseau doit pouvoir se faire en complète collaboration avec l'équipe municipale ; ce dialogue est attendu.
2
Etudiante
user avatar
31 mars 2021 -22h22
Oui excellent ! végétaliser, créer une hiérarchisation afin de récompenser ceux qui oeuvrent pour le bien commun et nos poumons en prenant bus, vélos et non pas la voiture individuelle, ou les 4x4 urbains ultrapolluants, c'est essentiel ! il faut les récompenser en élargissant l'offre de bus, pistes cyclables et en rendant de plus en plus pénible l'usage de la voiture (même si dans certains cas elle peut être nécessaire) ! actuellement c'est bien le contraire : celui qui prend le bus doit attendre parfois longtemps dans des rues très polluées voire irrespirables (rue Blatin, arrêt Jaude, arrêt Saint André à Chamalières, Savarounes.....) en voyant pavaner sous ces yeux des SUV et autres voitures aux dimensions de plus en plus énormes ! ces usagers-là ne souffrent ni de l'attente, ni de la pollution alors que ce sont eux les responsables de cette mauvaise qualité de l'air urbain ! et ils ne seraient pas pénalisés dans la ville par leurs choix de consommation polluants et inciviques !? c'est indécent ! Oui il faut une hiérarchisation des modes de transport en récompensant ceux qui sont durables et ces usagers qui font preuve de civisme !!!
2
Adeline
user avatar
31 mars 2021 -22h38
Je trouve que limiter la circulation automobile est une très bonne chose ! L'heure n'est plus au tout-voiture. Emissions de CO2, accidents de la route, maladies respiratoires, défiguration du territoire, plus prendre en compte aussi tout un entretien de l'espace public dégradé par la présence des voitures - on peut penser notamment aux façades des bâtiments salie par les particules émisses par les véhicules ... bref la facture liée à la voiture est salée. Il faut désormais songer à revoir nos façons de nous déplacer. La végétation me semble très importante également. Elle contribue à une qualité de vie, sans compter son importance cruciale en période de fortes chaleurs et de canicule. Celle de l'été 2019 a été particulièrement frappante et a montré - je crois - l'insuffisance de la ville en la matière. Qu'on pense par exemple à la Place de Jaude qui a atteint plus de 40° cet été-là. Importance enfin de la végétation pour la qualité de l'air !
1
Adeline
user avatar
31 mars 2021 -22h39
Pour finir, oui je suis d'accord avec l'idée de développer des modes de transports doux ! Personnellement, je ne demande qu'à utiliser mon vélo mais pour l'heure, je me sens en insécurité pour me délacer en vélo dans le centre de Clermont-Ferrand : je pense par exemple au carrefour de la Chambre de Commerce et d'Industrie et à la rue Fontgiève que je dois emprunter pour me rendre sur mon lieu de formation. Il me semble que tant que les vélos n'auront pas un espace qui leur soit dédié sur la voie publique, le déplacement à vélo ne pourra pas être réellement promu ni utilisé. Je crois réellement que les voitures et les vélos ne sont pas faits pour cohabiter : écart de vitesse, de taille, de visibilité ...
0

Ma boite à outils

Afficher en premier